Vigneron éleveur à Gigondas depuis 1929

Notre histoire débute en 1929, quand mon grand père décide de commercialiser sous la signature Pierre Amadieu, les bouteilles issues des 7 hectares de vignes de Gigondas transmises de génération en génération. Il fut alors un des premiers à inscrire le nom de l’appellation sur les bouteilles et obtient dès 1932 une médaille d’or au Concours Agricole de Paris.

Aujourd’hui j’ai repris le flambeau familial et je m’occupe des vinifications et de l’élevage des vins. Je travaille avec mon oncle, Claude, qui conduit le vignoble, et mes cousins : Henri-Claude dirige le service commercial, Jean-Marie m’accompagne en cave pour la gestion des vinifications et des assemblages et Marie s’occupe de la clientèle particulière et du caveau. Ensemble, nous perpétuons l’esprit Amadieu, dans le respect des terroirs et des traditions, pour vous faire partager des vins fidèles à l’ambition de qualité de notre aïeul, en y ajoutant une note de modernité pour satisfaire les palais les plus exigeants et les plus curieux.

Je ne suis pas adepte des vins sur extraits et lourds à la dégustation : mon ambition est plutôt la recherche d’un équilibre et d’une finesse «bourguignonne». Je cherche à révéler à travers mes vins toute l’élégance et la puissance de nos terroirs préservés, situés sur les hauteurs de l’appellation Gigondas. De la vigne à la mise en bouteille, patience et observation sont de rigueur. Aujourd’hui apprécié dans le monde entier, chaque millésime réserve ses subtilités que je suis heureux de soumettre à votre appréciation.

Pierre Amadieu

Il faut du temps pour connaître un terroir, exprimer ses potentialités et produire les vins qui lui ressemblent.

Nous sommes pratiquement les seuls propriétaires de ce bel ensemble de terres préservées du Nord Est de l’appellation Gigondas, entourées de 200 hectares de garrigues et de chênes verts. Notre domaine, situé en coteaux majoritairement exposés Nord-Nord Ouest, s’étend sur 137 hectares entre 230m et 500m d’altitude. L’exposition permet une aération parfaite des vignes et évite un ensoleillement excessif en plein été. La fraîcheur d’altitude est à l’origine d’une maturation lente et plus tardive de nos raisins.

Sur des terroirs uniques à Gigondas

Regroupés autour des bâtisses de la Romane et de la Machotte, quatre terroirs impriment leur personnalité. Sols pauvres, argilo-calcaires, ils concentrent les arômes par des rendements naturellement limités. Composés de marnes sableuses ou argileuses datant du Crétacé supérieur, les sols sont très bien adaptés à l’élaboration des vins de garde et expliquent en partie l’originalité de nos cuvées. L’expression des cépages Grenache, Syrah, Mourvèdre, Cinsault (pour les rosés) et Clairette (pour les blancs) sur les argiles de ces terroirs parmi les plus élevés de l’appellation est très typée. Une partie plus petite du vignoble (7 hectares) est à l’opposé dans la partie Sud-Ouest de l’appellation. Elle est majoritairement plantée en Mourvèdre et apporte une note ensoleillée et sauvage à nos Gigondas ainsi que la finesse des sols plus sableux.
L’alliance des cépages et du climat méditerranéen avec la fraîcheur d’altitude de nos terroirs, nous permet d’obtenir des vins généreux, raffinés, bien équilibrés et longs en bouche.

Un élevage long et mesuré pour exprimer chaque terroir

Les vinifications se déroulent à Gigondas et au cœur du vignoble, à la cave de Romane. J’aime les cuvaisons longues, traditionnelles ou une macération en grains entiers pour le Mourvèdre. Les vins sont ensuite élevés soigneusement dans nos caves situées à Gigondas et à la Machotte, à l’hygrométrie naturelle parfaite. Par un élevage à la fois long et mesuré (entre 12 et 24 mois), alliant barriques et foudres, je recherche un boisé discret qui respecte et révèle l’expression des terroirs.